•  

    photo le palais royal a organisé une séance photo dans la matinée, pour officialiser la venue du roi et de sa famille sur l’île, et éviter que les paparazzis viennent perturber son séjour. © photo : reuters.
      Le palais royal a organisé une séance photo dans la matinée, pour officialiser la venue du Roi et de sa famille sur l’île, et éviter que les paparazzis viennent perturber son séjour.
     
      Philippe Ier, qui a succédé dimanche à son père, Albert II, sur le trône de Belgique, passe ses vacances à l’Île-d’Yeu, en Vendée.
     
      Séjour royal pour Philippe Ier et sa famille, à l’Île-d’Yeu (Vendée). Depuis plusieurs années, le nouveau roi des Belges profite de l’été pour se ressourcer, loin du continent. Il a posé ses valises sur l’île, dans la journée de mardi, après être arrivé de Bruxelles, à l’aéroport de Nantes.
     
      Balade à vélo et séance photos
     
      Mercredi matin, le souverain est allé louer des vélos pour faire une balade avec ses enfants. Seule une délégation de photographes et de cameramen a été autorisée à les approcher pour produire des images officielles. Et pour éviter que les paparazzis ne viennent perturber leur séjour.
     
      Divulguer cette info par voie de presse ne peut qu'attirer les badauds...et les paparazzis  amateurs ...

    index.jpg

     Photo prise sur Ouest-France .

    5 commentaires
  •   Durant la projection d’un film pornographique, on entend des gémissements dans la salle de cinéma.

      L’ouvreuse vient voir la personne en question :

     - Voyons Monsieur, un peu de dignité !

     - AAAaaaaAAAAAA !! gémit-il encore .

    Au balcon...

     - Un peu de silence, vous n’êtes pas seul. Et puis relevez-vous, vous êtes ridicule !

     - AAAaaaaAAAAAA !! gémit-il à nouveau .

      - Ça suffit ! Montrez-moi votre ticket ! La personne s’exécute. Mais monsieur, vous n’êtes pas à votre place, ceci est un ticket de balcon.

      - AAAAAAAAAaaaaaaaaa, mais je sais, je viens d’en tomber !


    1 commentaire
  • Qu'est-ce que c'est ?? lune ou soleil ??

    Devinette ..

    A vos souris ..


    8 commentaires
  • Orages : des grêlons comme des balles de golf

    A gauche, dans la serre du site Rabelais de l'hôpital. A droite, à 8 h, dans la rue du Bédouard à Fontenay.
    A gauche, dans la serre du site Rabelais de l'hôpital. A droite, à 8 h, dans la rue du Bédouard à Fontenay.
    Une quinzaine de communes du Sud-Vendée a subi une averse brutale de grêlons, dans la nuit de dimanche à lundi. Les dégâts matériels sont importants. Tour d'horizon.

    Comme des cailloux qui tombent du ciel

    Certains ont entendu le vent se lever. Les autres ont tous été réveillés par le bruit des grêlons - en moyenne 4 cm d'épaisseur - qui tombaient sur le toit de la maison. L'averse a démarré à 4 h du côté du Gué-de-Velluire, à 10 km au sud de Fontenay. Elle s'abattait à Fontenay vers 4 h 20, particulièrement au nord-ouest de la ville. Elle a commencé à s'estomper vers 4 h 45. L'averse de grêle s'est abattue jusqu'à Saint-Hilaire-de-Voust, à 18 km de Fontenay.

    Des dégâts chez les particuliers...

    Les fenêtres de toit anciennes, les vérandas, les salons de jardin, les portes de garages ont pris des impacts. Tout ce qui était en verre a éclaté. Mais le plastique aussi. Donnant une belle frousse. Les grêlons sont tombés si violemment qu'ils ont, comme à Pissotte, réussi à traverser des toits en ardoise. Toutes les voitures garées à l'extérieur ont été cabossées, voire endommagées.

    ... et pour les professionnels

    Même constat chez les concessionnaires où les véhicules sont exposés dans des parcs non abrités. Les serres des paysagistes, des maraîchers, ont été brisées. Et tout ce qu'elles contenaient a été détruit. Les serres municipales de Fontenay-le Comte ont subi le même destin. Les cultures des agriculteurs, les pépinières du vigneron Mercier, à Chaix, et les vignes de chez Coirier, à Pissotte, ont subi de gros dégâts.

    Des inondations

    De nombreux grands magasins, ceux qui ont des toitures horizontales, ont été inondés. Il y a eu beaucoup d'infiltrations dues aux grêlons qui ont bouché les chéneaux. Les pompiers de Fontenay étaient sur le terrain dès 4 h 30. Ils ont été rejoints par d'autres centres venus en renfort de Luçon, Chantonnay, Nalliers, Vouvant, La Roche-sur-Yon, entre autres. À 14 h 30, hier, le capitaine Marc Lepelletier comptabilisait « 83 interventions dans le département, mais une soixantaine entre Pissotte, Sérigné et Fontenay », les trois communes les plus touchées.

    Le matin, on constate les dégâts

    Ils sont énormes. La première chose à faire est de répertorier les dégâts. Prendre des photos. Puis prévenir son assureur, le plus rapidement possible, par téléphone ou par mail. Dès 9 h, hier, des files se sont formées devant les agences d'assurance. En fin d'après-midi, il y avait toujours autant de monde en train d'attendre.

    On pare à l'urgence

    Verriers, maçons, menuisiers... ont été pris d'assaut pour les réparations. Les carrossiers aussi. Les loueurs de voitures également. « Le problème c'est que notre parc a également été touché », déclarait le loueur de l'Hyper U à Fontenay, hier matin.

    Et heureusement...

    Cette tempête impressionnante et ravageuse n'a occasionné que des dégâts matériels. Personne n'a été blessé.


    Michèle BESSON.  Ouest-France  
     
    Quelques heureux : les artisans réparateurs , mais heureusement qu'ils sont là !

    2 commentaires
  • Y'en a marre ... comme tout le monde !

    Et encore...

    Y'en a marre ... comme tout le monde !

    Et puis ...

    Y'en a marre ... comme tout le monde !

    Et voilà !!

    Y'en a marre ... comme tout le monde !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique